Vitamine B12 et spiruline, ou lorsqu’une contrevérité persiste.

En cherchant ici ou là sur la toile, on trouve de nombreux articles sur l’alimentation végétale. La question, revenant très souvent, est celle de la carence en B12. Et pour cause, car il est acquis, par tous les mentors du végétalisme, que le monde végétal ne fournit pas une vitamine B12 assimilable par le corps humain. Pire, la B12 contenue dans certains aliments, comme la spiruline, chasserait la bonne et seule B12 utile à nos organismes !! Mais quelle horreur !!!

Du coup, d’un côté tu entends « Supplémente-toi à l’aide d’ampoules de vitamine B12 de synthèse !! »…
Et de l’autre « Mange des produits enrichis en vitamine B12 !! » …

Et de fil en aiguille, tu te sens obligé, pour poursuivre ton alimentation végétale, végétalienne, et ainsi éviter la carence, de te supplémenter en vitamines, produites sur des bases parfois douteuses, où l’OGM pointe le bout de son nez…

Je suis certain, ami lecteur, que tu te demandes pourquoi le monde végétal ne fournit pas cette foutue vitamine B12. Pourquoi ?

Tu as une question pertinente et moi, j’ai une réponse qui te fera plaisir, si tu as l’esprit ouvert et la faculté de désapprendre ce que tu considères comme acquis.

Ami, sache que le monde végétal peut te fournir une vitamine B12 de qualité, malgré tout ce que l’on peut te dire. Oui, tu as bien lu, le monde végétal a pensé à tout !!

Je fais une parenthèse et te dirais que le sujet de la B12 me fait étrangement penser à l’argumentation que les médecins avaient au sujet des protéines végétales (acides aminés incomplets) il y a quelques temps et qui s’avère aujourd’hui être une parfaite connerie. Parenthèse refermée.

Ce que je te dis ne sort pas tout droit d’un chapeau de magicien, ni d’un doux rêve, pas plus que d’une revue de bricolage (je n’ai rien contre le bricolage, cela dit en passant).
Non, cela vient d’études scientifiques.
Mais, quel est cet aliment végétal miracle capable d’une telle prouesse ? Me diras-tu ?

Pardon ? Parle plus fort !!

Quel est CET ALIMENT INCROYABLE ET VEGETAL ??
Quel est-il ? D’où vient-il ?
Et bien, je te le donne en mille !!

Il s’agit de la spiruline.

spiruline-moi2

 

Ne ris pas ! Ne sois pas déçu !! La réalité est parfois d’une simplicité incroyable.
Prends juste le temps de lire la page internet qui suit !
Ce lien, ouvre-le et prends vraiment le temps de lire et de comprendre !

http://www.comptoirdesspirulines.fr/sante/vitamine-b12-et-spiruline/

 

Alors ?
Tu en penses quoi ?
Je te rassure, cette page n’a pas été rédigée par mes soins et pour résumer ce que l’on y trouve, ami lecteur, il faut te retenir deux choses :
1 -Ne te prends pas la tête,
2 -Prends de la spiruline, tu auras la B12 qu’il faut et bien plus encore, car la spiruline est un cadeau merveilleux, je dis bien MERVEILLEUX que tu as à portée de main !!

 

Tu es encore sceptique ami. Tu es sur le point de m’accabler. Je ne suis ni médecin, ni scientifique, il est vrai.
Alors je te dirais une chose. Range ton venin et tes certitudes.
J’ai eu la chance, l’énorme chance, de rencontrer le docteur Jean-Louis Vidalo.

Qui ?
Le docteur en médecine Jean-Louis Vidalo !!
Ce monsieur, car c’est bien d’un Monsieur dont il s’agit, est un puits de science reconnu comme étant un, voire LE spécialiste de la spiruline (petite bio).
Il est l’auteur d’ouvrages sur la spiruline (bien sûr). Il est intervenu à de nombreuses reprises sur des radios, plateaux de télé afin de parler de cette cyanobactérie (écouter une émission ici).

Et bien, ami, sache que j’ai eu la chance de lui poser une question, la question que les végétaliens ont en tête : B12 et spiruline.
La réponse a été claire et reprend les explications contenues dans le lien supra (on ne réinvente pas la roue).

Et pour t’aider à aller plus loin, afin d’avoir ta dose journalière de B12, si tu adhères à cette réalité, la réalité, il te faut prendre 5 à 6 grammes de spiruline sous la forme sèche (choisis bien son origine en favorisant des productions françaises réalisées par des personnes sérieuses, nous avons la grande chance d’en avoir en France) par jour.
Si tu préfères la spiruline liquide (le seul produit sur le marché étant Naturablue, de la société Natura4ever), 4 à 5 bouchons dilués, t’apporteront la dose recommandée chaque jour.

Là encore, tu peux douter. Alors, mon dernier conseil pour la route : achète le livre du docteur Vidalo et permets-toi de le contacter. C’est un homme passionné, passionnant et abordable.

Tu es médecin, sportif, végétalien intégral, prends vraiment le temps de te renseigner auprès de ceux qui maîtrisent le sujet. Nous avons tous nos limites, alors profitons des autres, de ceux qui savent vraiment, pour avancer sur le bon chemin.

spiruline

14 Replies to “Vitamine B12 et spiruline, ou lorsqu’une contrevérité persiste.”

  1. Bonjour ! Merci pour ce billet qui confirme ce que je pense malgré tout ce que l’on lit et entend sur le sujet en ce moment … Je prends chaque matin a jeun mes 6 gélules de Spiruline avec un un verre d’eau au jus de citron bio.
    Je prenais en plus un complément en B12 tous les 10 jours, mais je vais arrêter finalement !
    Bonne continuation. Josie.

    1. B12 et spiruline, un grand sujet qui met les nerfs à vif.
      Les clans s’affrontent et parfois, les paroles ou écrits sont violents.
      Ce que j’ai lu, ce que l’on m’a dit, ce que des pros de la spiruline en disent, tout ça me va et me conforte dans le fait qu’elle est une bonne source de B12, mais pas que.

      L’important est d’être à l’écoute de son corps car nous sommes vraiment différents tout en étant semblables.

  2. Si certaines personnes ont parfois des mots durs, c’est parce qu’eux-mêmes ou leur entourage a expérimenté la carence en B12 en se croyant à l’abri avec la spiruline. Les problèmes neurologiques que cela inclus, et les séquelles parfois irréversibles, justifient une certaine animosité face à ce genre d’article extrêmement dangereux pour les végétaliens…

    1. Bonjour,
      La carence en B12 ne touche pas que les végétaliens.
      Les études récentes montrent que les omni aussi sont carencés pour bon nombre d’entre eux, et pas qu’en B12. Etrange quand on sait que le bétail qui nourrit les omni est supplémenté en vitamines, dont la B12. Etrange…

      Ce n’est pas la source qui est à blâmer, c’est la façon dont l’organisme synthétise les nutriments. La spiruline contient de la B12. Et comme je le dis souvent, dire que cette source n’est pas bonne me rappelle le cas de la protéine végétale. On disait, il y encore peu, qu’il fallait mélanger les sources afin d’éviter les carences en acides aminés. Aujourd’hui, il est prouvé que c’était une grossière erreur. Alors, permets-moi de douter de certaines allégations concernant les ‘défauts’ de la spiruline.
      Toutes les vitamines et minéraux de cette cyanobactérie seraient de bonne qualité, sauf la B12… A défaut de sentir l’algue, ça sent l’arnaque sur fond de fric.

      Article dangereux, pas plus que les compléments en B12 fabriqués en Chine à l’aide d’OGM, loi de la production au plus bas coût oblige, qui se vendent en fioles dans les pharmacies ou même dans les boutiques pour VG.
      Chacun est libre de penser ce qu’il veut.
      Bonne route.

      1. En réalité si, les proportions de carence réelles sont : plus de 50% chez les véganes, moins d’1% chez les omnivores, et 10% chez les végétariens (source : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2933506/).

        Certains animaux d’élevage sont complémentés en B12 ou en cobalt uniquement pour des raisons de rendement (cela agit comme facteur de croissance sur eux – pas sur les humains).

        Pardon mais “l’arnaque sur fond de fric” je la vois surtout du côté des personnes qui vendent de la spiruline, pas du côté des associations qui se battent bénévolement pour garantir la santé des véganes, qui se retrouvent parfois au bord de la paralysie suite à une carence en b12, se croyant à l’abri avec la consommation régulière de spiruline (j’en connais).
        Sachant qu’une complémentation adéquate revient à 2€ par an pour la moins chère, on est loin du business (et loin aussi des tarifs de la spiruline).

        Je n’ai rien contre la spiruline, qui a de merveilleuse qualité, mais se borner à la présenter comme une source de b12 assimilable est faux, et fait sérieusement douter de l’intention de l’auteur, si elle n’est pas marchande, qu’est-elle ?

        La spiruline contient effectivement de la b12, sauf qu’elle n’est pas biodisponible chez les humains. Ce n’est donc aucunement une source de b12 fiable pour les végétaliens (puisque la b12 assimilable ne se trouve qu’en mangeant des produits animaux ou en prenant un complément de b12 cultivée).

        Sachant que la carence peut être sans symptômes, mais augmenter le risque de crise cardiaque, de thrombose, d’AVC… Quand aux symptômes, ils peuvent mener jusqu’à la paralysie. Et en plus la carence en b12 ne se voit pas dans une analyse de sang (et encore moins pour ceux qui consomment de la spiruline puisque c’est une molécule analogue qui la remplace), ce qui fait qu’elle n’est pas détectée, à moins de faire une analyse de l’acide méthylmalonique dans les urines, chose que les médecins ne prescrivent jamais, et que les végétaliens qui se contentent de spiruline devraient faire pour constater par eux-mêmes que la spiruline ne suffit pas…

        De plus il n’y a pas de b12 ogm ou de synthèse, elle est fabriquée par des bactéries. On la cultive, tout comme on cultive de la spiruline, ce n’est pas moins naturel 😉

        Chacun est libre de penser ce qu’il veut encore heureux, mais quand il s’agit de mettre en danger la santé d’autrui je pense qu’il est important d’avertir du risque encouru.

        1. Je souhaite simplement vous avertir (ainsi que vos lecteurs), et il est difficile de le faire sans que cela ait l’air “pompeux” ou sec (c’est l’impression que j’ai en me relisant), ce qui n’est pas du tout mon intention… Je me sens surtout concernée, et je m’en voudrais de ne pas avertir, que ce soit pour l’intérêt des humains comme des animaux qui ont besoin de personnes en bonne santé pour être crédible pour les défendre.
          Vous pouvez demander à un laboratoire un test de l’acide méthylmalonique dans vos urines, ainsi vous pourrez vérifier par vous-même. C’est un déchet métabolique qui s’accumule quand la b12 manque. Je ne sais depuis combien de temps vous avez adopté une alimentation végétale, les réserves de b12 varient d’un individu à l’autre, mais baissent mathématiquement à partir du moment où on cesse de manger des aliments issus d’animaux sans se complémenter en b12 biodisponible.
          Si vous souhaitez rester sur la spiruline, il me semble que faire ce test tous les 6 mois est la seule solution pour ne pas laisser une carence s’installer et avoir des effets irréversibles.
          Je me permets également de vous transmettre le lien vers ce groupe fb, qui contient toutes les informations nécessaires (fichiers), et des centaines de témoignages. Il est tenu par des bénévoles, et donc sans aucun conflit d’intérêt marchand. https://www.facebook.com/groups/veganismevivelab12/
          Je vous souhaite le meilleur.

          1. Merci pour les avertissements mais mon avis est fait, d’autant quand je fais le point sur les recherches concernant Spriruline et B 12 :
            http://www.natesis.com/spiruline-et-vitamine-b12_le-point-des-recherches-scientifiques,fr,8,121.cfm

            Un suivi médical est important pour qui le souhaite. Encore faut-il qu’il soit bien fait. Les mesures sont encore très souvent réalisées sur des échantillons sanguins. Quand on sait que de nombreuses vitamines et minéraux nécessitent une mesure autre que celle basée sur une analyse de sang, il y a du boulot pour avoir un suivi digne de ce nom.

            Enfin, protéger les gens, oui, générer une psychose, non.

            La B12 de la spiruline est une bonne B12, naturelle de surcroit.

            Et comme je le disais plus haut, la source n’est pas à remettre en cause, c’est l’assimilation du corps qu’il faut mettre en évidence.
            Nous sommes tous différents et nos organismes ont tous leurs particularités. Ce qui est bien absorbé chez l’un, peut ne pas l’être chez son voisin.

            Merci à toi.

  3. Le lien que j’ai indiqué est certes un lien qui provient d’un site commercial, mais il a le mérite d’indiquer les sources des études mentionnées, en bas de l’article.

    Vous me dites que la seule façon de déterminer une carence est l’analyse d’urine mais pour justifier les carences “élevées” des végétaliens, vous me citez une étude basée sur l’analyse de sang alors, qu’effectivement, un taux élevé dans le sang peut cacher une carence.

  4. Les B12 actuelles, dans leur quasi-totalité, sont produites non pas comme la spiruline, mais dans des laboratoires avec l’aide d’OGM.

    La spiruline, elle, n’est pas OGM. Elle est produite dans des bassins par des producteurs, un peu comme ces petits producteurs de courgettes ou de salades.

    Il faut encore souligner que la spiruline n’est pas qu’une B12. Elle contient une foultitude de minéraux et de vitamines. La comparer à de la b12 de synthèse revient à comparer le morse à un smartphone, au niveau communication. Son prix est donc justifié, il me semble.

    Dire qu’elle enrichit, je le souhaite, pour ses producteurs. Le b12 enrichit bien les laboratoires et les vendeurs. Cette b12 de synthèse va dans tout ce qui indique de la b12 ajoutée. Il y a donc là un vrai business.

  5. Le lien que vous me donnez sur les recherches concernant Spiruline et B12 ne cite que des études menées sur des rats.
    Je suis contre l’expérimentation animale, non seulement pour les animaux bien sûr, mais en plus parce qu’aucun animal n’est le modèle biologique de l’homme. Les résultats ne sont pas transposables à l’homme, ni d’une espèce animale à une autre. De nombreux cas dramatiques sont d’ailleurs répertoriés avec des médicaments testés sur des animaux qui s’avèrent toxiques pour les humains.
    http://antidote-europe.org/animal-pas-modele-biologique-homme/

    Certaines B12 (pas toutes) sont fabriquées par des bactéries modifiées pour qu’elles en produisent plus, tout comme les vaches qui produisent du lait sont modifiées pour en produire plus (ce que je déplore). La B12 extraite n’est pas OGM, c’est vraiment faire du sensationnalisme que de faire croire ça.

    Toutes les autres vitamines sont disponible dans un alimentation végétale équilibrée, il n’est pas besoin de les prendre en complément, à part la B12. C’est pourquoi promettre de la B12 en prenant de la spiruline revient scandaleusement cher, comparé aux 2€ par an pour le complément de B12 le moins cher.

    Encore une fois je n’ai rien contre la spiruline, ni contre ses producteur auxquels j’en ai déjà acheté d’ailleurs.

    Si les laboratoires qui fournissent de la B12 font recette, c’est parce que les milliards d’animaux d’élevage tués chaque année sont supplémentés en B12 pour augmenter le rendement. Si les 7 petits milliards d’humains devenaient véganes du jour au lendemain, cela représenterait une grosse perte pour eux (et non pas une manne financière).

    Et encore une fois, il n’existe pas de B12 de synthèse. Elle est produite par des bactéries.

    1. D’où est venue la maladie de la vache folle? En faisant consommer des farines animales à des herbivores.
      Dans le même sens les omnivores ne peuvent pas se comporter comme des vaches ou des lapins,cela va forcément à la catastrophe…

  6. Je suis également contre l’expérimentation animale et je sais que les modèles ne sont pas tous transposables à l’humain.

    Je ne force personne à prendre de la spiruline. Je sais que cela a un coût. Petit producteur local VS laboratoire chinois, c’est un choix personnel.

    7 milliards d’humains végétaliens, ça fait rêver et laisse supposer quand même un paquet de fric en perspective pour un laboratoire. La B12, c’est à vie… Ne l’oublions pas…

    On ne sera pas d’accord sur le sujet.
    J’ai compris tes arguments et toi les miens.
    Maintenant, il convient à chacun de choisir sa route.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *