NEMS VG

Aujourd’hui, une recette de nems.

Faite au départ à l’inspiration, j’ai placé des mesures et poids pour qu’elle soit renouvelée.

Tout ce que je peux vous dire, c’est que je me suis régalé. Un pur bonheur.

J’espère qu’elle vous plaira autant qu’à moi.

*********************************************************

Pour réaliser environ 8 à 10 nems, il faut :

-100 g de pousses de haricots mungo (en bocal),

-100 g de pousses de bambou (petite boite),

-60 g de tofu (celui de la marque SOY est excellent),

-4 échalotes,

-20 têtes de champignons shiitaké (à réhydrater),

-25 g de vermicelles de soja (secs),

-8 à 10 galettes de riz (à humidifier),

-des épices à chili (moulues),

-poivre,

-gingembre moulu,

-huile d’olive,

-4 cuillères à soupe de lait de coco,

-sauce soja,

-filet d’huile pour la friture des nems.

*********************************************************

Tout étant listé, il convient de réhydrater les champignons (voir notice du produit) et les 25g de vermicelles de soja (que vous garderez, une fois la réhydratation effectuée dans de l’eau froide pour éviter qu’ils ne collent entre eux).

Coupez le tofu en petits dés.

Emincez les champignons réhydratés, les échalotes et coupez les pousses de bambou en petits bout (1 cm à 1.5 cm de long).

Dans une poêle, versez un filet d’huile d’olive et faites suer les échalotes. Ajoutez le tofu coupé en dés, la moitié des pousses de bambou, la moitié des pousses de haricot mungo et la moitié des champignons.

Bien mélanger.

Ajoutez le lait de coco et assaisonnez avec le poivre, quelques pincées d’épices à chili (suivant votre convenance) et verser un peu de sauce soja (là également, suivant vos goûts) et deux à trois pincées de gingembre moulu (facultatif).

Faites chauffer l’ensemble et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Versez le contenu de la poêle dans un mixer afin d’obtenir une pâte homogène (s’il reste des petits morceaux, c’est bien aussi).

Remettez la pâte mixée dans la poêle, ajoutez le reste des champignons, le reste des pousses de haricots, le reste des pousses de bambou ainsi que les vermicelles. Je vous conseille de tailler ces derniers afin qu’ils se mélangent parfaitement au contenu de la poêle. Là aussi, rectifiez l’assaisonnement à l’aide des épices et de la sauce soja. Une fois le mélange chaud et à votre goût, ôter du feu (veillez à ce qu’il ne soit pas trop sec).

Humidifiez les galettes de riz (modèle Casino : quelques secondes dans l’eau tiède). Eponger ladite galette et garnissez-là d’un boudin constitué de la préparation précédente.

Pliez la feuille et roulez ensuite.

Poser dans un plat avant friture. Faites attention à ne pas positionner les nems les uns contre les autres, la galette de riz colle facilement. L’idéal est de poser au fond du plat une feuille de papier sulfurisé pour éviter les accidents.

Lorsque toute votre préparation a été utilisée, vous pouvez prendre une poêle et y faire dorer vos nems.

Personnellement, je me suis régalé. Avec une petite salade, c’est nickel !!

Il va de soi que ces préparations sont à adapter. En fonction de vos envies du moment, de ce que vous avez sous la main, vous vous ferez un petit plat sympathique.

Et pourquoi pas une crème sucrée du style : banane, lait de coco, noix de coco râpée, jus de citron, mangue et maïzena que vous placerez sur les galettes de riz, direction poêle et estomac !!!

Je vous souhaite un bon appétit.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *