PUMA FAAS 550 – point après 138 km

Un peu plus d’une semaine après l’achat des FAAS 550, il est temps de faire un point.

Visuellement, pas encore de déformations.

Le revêtement blanc situé sur le côté de la semelle commence à se craqueler.

Quelques points d’usures sont visibles sur la semelle. Je pense que le caoutchouc spécifique (carboné) ne va pas durer. On verra aux 200km si je me trompe.

Au niveau des sensations :

C’est toujours aussi stable et toujours aussi lourd… 😉

Comme je l’avais souligné dans mon premier post sur ces chaussures, le fait d’avoir une tige souple à l’arrière, là où les autres modèles ont une coque pour le talon, ne gène absolument pas le tendon.

J’avais une sensibilité dernièrement au niveau du tendon d’Achille et avec ce modèle, plus rien.

L’inconvénient de l’avantage est un pied moins calé à l’arrière, mais personnellement, cela ne me dérange pas.

La chaussure ne forme pas de plis particuliers et de frottements formateurs d’ampoules.

Bref, au bout de 138 km, on peut dire que le modèle se porte bien.

Mais j’ai toujours un doute : vais-je utiliser ce modèle sur les 24h ou vais-je investir dans un autre modèle (les GORUN par exemple) ?

Il faut que je me bouge, car le 7 avril arrive vite…

Wait and see !!

PS : désolé pour la mauvaise qualité des photos, mais mon appareil avait la batterie HS, du coup, j’ai pris mon blackberry (bof !!)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *