Category: SPORT

April 14th, 2012 by desukaa

Runao, nouveau venu dans le monde du running, trail et rando crée une équipe de coureurs présents un peu partout en France.

J’ai le plaisir d’avoir été choisi afin de porter ses couleurs.

D’ici peu, vous verrez sur diverses épreuves, un nouveau maillot pointer le bout de son nez.

Soyez attentifs…

Posted in MATERIEL, SPORT

April 14th, 2012 by desukaa

Comme dirait l’autre, ça c’est fait…

Mais le résultat n’est pas à la hauteur de ce que j’espérais.

En fait, sur l’épreuve, l’antichambre des 6 jours d’Antibes comme dirait Marc Etiemble, j’ai croisé de nombreuses connaissances.
Le temps n’était pas trop désagréable (pas de chaleur, pas de fortes pluies, une fraîcheur intéressante).

Matériel installé, alimentation placée sur la table des ravitos, tenue ok et l’on attend le départ.

A 10h et deux/trois minutes, le top est donné.
Sur l’épreuve, j’avais décidé de courir avec les Saucony Guide 5 avec lesquelles j’avais de bonne sensations.

Donc, top départ donné : tout se déroule parfaitement bien. Je cale mon allure sur 10 km/h environ et cela tourne rond.
Assez rapidement, je me place en 6ème position et les tours défilent.
Au 40ème tour (donc 40 km sur St-Fons), je commence à ressentir des tensions désagréables au gros orteil, à chaque pied. Le droit m’avait déjà ennuyé sur plus d’un entraînement, mais le gauche pas vraiment.

Je persiste mais je commence réellement à avoir mal. Au kilomètre 60, je stoppe et me rends auprès d’un ostéo présent (qui courra le 12h). Il commence à me triturer les pieds et me fait limite hurler de douleur quand il m’appuie sous les gros orteils. Un massage transversal profond qui me tord de douleur mais je pense à Daniel Barefoot runner qui indique sur son blog qu’il faut avoir mal… pour ne plus rien sentir ultérieurement.

Verdict de l’ostéo : problème d’appuis et douleur de l’aponévrose plantaire sur l’avant. Une visite chez un podologue s’impose afin de régler ce problème.

D’ailleurs, je me demande si la course sur l’avant-pied n’est pas à l’origine de ce mal et d’une petite tension au tendon d’Achille droit ?
L’aponévrose, trop sollicitée et peu reposée par la position du pied m’indique de manière franche et directe d’arrêter mes conneries.
J’obtempère donc.
Depuis St-Fons, j’ai repris une course “traditionnelle”, une attaque par le talon.
La douleur s’est estompée au pied gauche. Elle est surtout perceptible à droite, au bout d’un bon moment (aujourd’hui, au bout de 1h20 de course). J’ai d’ailleurs le gros orteils un peu sensible après la séance.

Bref, je doute de tout et surtout de tout… Quelle est la bonne manière de courir, that is the question ?

D’ici une semaine, je verrai un podologue du sport recommandé par Fabien Antolinos (du team Running Conseil 1er de l’éco trail de Paris 80km en 2011 et 3ème de la même épreuve en 2012 et surtout vice champion de France TTN long en 2011). J’espère qu’il fera des miracles car les autres podologues vus (en 2009 – 2010) me m’ont rien apporté (si ce n’est un découvert bancaire, vu le prix des semelles…).

Pour terminer sur St-Fons, il y a eu beaucoup d’arrêts : Maria Pierre, Marc Etiemble, etc…

Ce n’était pas le jour pour de nombreux coureurs…

Posted in SPORT, Uncategorized

April 6th, 2012 by desukaa

Voilà…

Le jour J est arrivé.

Demain matin, à 10h00, sera donné le départ des 24 heures de St-Fons.

Cette course est un premier test qui m’amènera aux 6 jours d’Antibes en juin prochain.

J’ai déjà participé à cette épreuve. Cette année, un parfum nouveau plane sur cette course.
Le parcours a changé. Un stade a été construit et l’on retrouve du bitume un peu plus souvent.
Le hic, c’est que ce nouveau bitume présente des inclinaisons pas très catholiques pour les tendons.
Il va falloir alterner partie gauche/partie droite des allées afin d’éviter que cela ne joue un peu trop sur mes tendons, d’autant qu’une tension est déjà présente, jambe droite.

Enfin, je ne me prends pas la tête. Je vais courir et prendre un maximum de plaisir.

Je sais que derrière moi, l’Association Végétarienne de France me regarde (surtout Isabelle).

Amis coureurs, chers partenaires (AVF, Soy, Running Conseil, Intériale), je serai au rendez-vous et j’aurai une pensée pour Rêves.

Merci et à bientôt.

Posted in SPORT

April 2nd, 2012 by desukaa

C’est officiel, mon inscription a été validée par les organisateurs.

En juin prochain, comme en 2011, je tournerai durant 6 jours sur un circuit de 1000m environ.

Cette année est particulière. En effet, ces 6 jours sont annoncés comme les derniers d’Antibes.
J’espère qu’un miracle aura lieu et que cette belle et grande épreuve vivra encore de belles années afin que de nombreux coureurs viennent apprendre à se connaître et à repousser leurs limites.

Et surtout n’oubliez pas !! Comme l’année dernière, une caméra sera positionnée sur le parcours et vous pourrez ainsi voir les concurrents jour et nuit (s’il y a de la lumière) et leur laisser des messages qui seront distribués durant la journée. Mais, de tout ça nous reparlerons plus tard.

A bientôt.

Posted in SPORT

March 11th, 2012 by desukaa

Un peu plus d’une semaine après l’achat des FAAS 550, il est temps de faire un point.

Visuellement, pas encore de déformations.

Le revêtement blanc situé sur le côté de la semelle commence à se craqueler.

Quelques points d’usures sont visibles sur la semelle. Je pense que le caoutchouc spécifique (carboné) ne va pas durer. On verra aux 200km si je me trompe.

Au niveau des sensations :

C’est toujours aussi stable et toujours aussi lourd… 😉

Comme je l’avais souligné dans mon premier post sur ces chaussures, le fait d’avoir une tige souple à l’arrière, là où les autres modèles ont une coque pour le talon, ne gène absolument pas le tendon.

J’avais une sensibilité dernièrement au niveau du tendon d’Achille et avec ce modèle, plus rien.

L’inconvénient de l’avantage est un pied moins calé à l’arrière, mais personnellement, cela ne me dérange pas.

La chaussure ne forme pas de plis particuliers et de frottements formateurs d’ampoules.

Bref, au bout de 138 km, on peut dire que le modèle se porte bien.

Mais j’ai toujours un doute : vais-je utiliser ce modèle sur les 24h ou vais-je investir dans un autre modèle (les GORUN par exemple) ?

Il faut que je me bouge, car le 7 avril arrive vite…

Wait and see !!

PS : désolé pour la mauvaise qualité des photos, mais mon appareil avait la batterie HS, du coup, j’ai pris mon blackberry (bof !!)

Posted in MATERIEL, SPORT

March 11th, 2012 by desukaa

Cette semaine a été plutôt moyenne au niveau des kilomètres :

-121.18 km en 11 h 03′ 42″ et 10 séances.

J’ai utilisé principalement les Puma FAAS 550 pour bien me rendre compte des qualités et défauts de ce matériel.
J’ai utilisé également mes Adidas adizero rocket et j’ai bien sûr pratiqué la course les pieds nus.
Bonne semaine dans l’ensemble au niveau des sensations même si mon genou droit me titille un peu lors des sorties longues (je pense que c’est tendineux). Avec la course pieds nus, ça se calme bien et la récupération est ok.

Pour le moment, au mois de mars, je cumule :

-210.92 km en 19 h 37′ 15″ sur 18 séances.

Cumul annuel :

– 1119.71 km en 107 h 17′ et 31″ sur 99 séances.

Dans moins d’un mois, les 24h de St-Fons. Ce sera un bon test avant Antibes. A chaque fois, je merde sur cette épreuve. St-Fons a des ondes négatives sur mes perfs. L’année dernière a été la pire. J’ai pris un coup de chaud qui m’a séché. Du coup, abandon au 145ème kilomètre alors que je menais la course.
Cette année, je vais conjurer le sort !!

Vite ! vite ! Où est Mary Poppins ??

Posted in SPORT

March 5th, 2012 by desukaa

 

Aujourd’hui, j’ai franchi le cap des 1000km de course à pied. Ce chiffre ne concerne que l’année 2012.

Pour fêter ce passage comme il se doit, je l’ai fait les pieds nus.

Départ midi de la rue André Philip à Lyon et direction les quais, puis le parc de Gerland. Retour par le même chemin.

Le temps, agréable a été une bénédiction !!

Un peu de musique dans les oreilles, mon breath thermo sur le dos, un short et des boosters et hop ! hop ! hop ! comme dirait Laurent Cabrol.

Cela faisait au moins une semaine que je n’avais pas couru les pieds nus. Finalement, mes pieds se sont bien reposés et renforcés durant cette abstinence. La séance s’est, en effet, déroulée superbement. Les kilomètres se sont succédés sans difficulté. L’alternance bitume, gravier, terre, herbe a été appréciée par mes petits pieds.

En plus de tout ça, cela m’a calmé une tension que j’avais au niveau du gros orteil du pied droit. Le naturel, ça a du bon quand même (sans excès irréfléchi, bien sûr).

A ce jour, je cumule donc 1008.75 km en 90 séances et 97h 04′ 17″ d’effort avec cette séance “au naturel” de 10.2 km en 50’28.

 

Tout va pour le mieux. Les 24h de St-Fons sont dans un mois et je les sens bien.

La seule question que je me pose aujourd’hui, et non des moindres, concerne la paire de chaussures que je vais utiliser… Et comme dirait Laurent Gerra en imitant Céline Dion pour parler du choix qui s’impose, “C’pô facil’ !!

 

Posted in PIEDS NUS, SPORT

March 4th, 2012 by desukaa

Ayant lu une critique positive du modèle Puma FAAS 550 (Fred Brossard) et ayant besoin de remplacer une de mes paires de running, j’ai décidé de tenter l’expérience.

Direction GO SPORT La Part-Dieu à Lyon : 119 euros la paire.

 

La première chose que l’on remarque, c’est la couleur plutôt “flash” : un bel orange (sans vitamine C) ainsi que du blanc (particulièrement pour les semelles).

On aime ou on n’aime pas, mais avec le temps qui passe et les kilomètres effectués, on finit par se moquer du look pour se concentrer sur l’essentiel : la qualité du produit.

Moi, j’ai d’abord flashé sur quelque chose qui peut sembler insignifiant, l’étiquette de composition du produit.

Et là, très bonne surprise. Rien que du synthétique, pas de cuir à l’horizon. Lorsqu’on s’intéresse au bien être animal, c’est important.

On fait le tour du propriétaire :

 

Un côté…

 

 

 

 

Puis l’autre :

 

 

 

 

 

De face…

 

 

 

 

Vue arrière…

 

 

 

 

Et chose particulière, que l’on retrouve plutôt sur du minimaliste :

 

L’arrière de la chaussure (la tige) est très souple. Pas de coque, ce qui devrait, à priori, éviter les frottements éventuels de la chaussure contre le talon d’Achille. A voir à l’usage.

 

Quoi qu’il en soit, cette chaussure est plutôt d’un aspect sympathique. La finition est d’excellente facture.

Son poids, en pointure 44 est d’environ 320 gr (ma balance n’est pas un modèle de précision). Pour un coureur de mon gabarit (64 kg lors du test), cela semble un peu élevé.

Lorsque l’on chausse le modèle, ce que l’on ressent immédiatement, c’est un réel confort. Franchement, on dirait un chausson. Le pied est à l’aise à l’intérieur, un plaisir.

Je me dis, lorsque je regarde la toile, que je risque d’avoir chaud. Je ne me trompe pas. Au bout de quelques kilomètres de course, je sens que mes pieds sont au chaud, peut être un peu trop d’ailleurs. Cette sensation, je la ressens alors que la température extérieure est d’environ 14°. Sur une course très longue comme un ultra, cela risque d’être gênant.

Que dire en condition d’entraînement :

Je pose mon pied sur l’avant ou le médio.  La sensation de confort ne varie pas mais, ne vous y trompez pas, la chaussure dispose d’une semelle qui ne s’affaisse pas. J’ai même l’impression de courir sur une plaque horizontale, particulièrement à l’avant. La chaussure est réellement stable.

A part l’aspect “chaleur” interne, je pense que ce modèle peut tenir la distance sur du long, même très long. En revanche, il s’adressera de préférence à des coureurs un peu plus lourds que moi. 300 gr à chaque pied, ça fatigue plus que mes adizéro rocket. le drop est également plus important (environ 12mm sur les FAAS). Vous me direz, et vous aurez raison, qu’il ne s’agit pas là d’un modèle minimaliste.

Néanmoins, je pense que c’est une bonne chaussure d’entraînement ou de compétition d’ultra où la vitesse pure n’est pas un critère. En effet, la sensation de plaque sous le pied est due au manque de souplesse (absence d’encoches de flexion sous la semelle) de la partie avant de la chaussure. Sur une compétition rapide il faudra prévoir un modèle plus léger et plus vif.

Au bout de 40 km en deux séances, les sensations sont assez bonnes. Le modèle est toujours aussi stable et aucun frottement particulier n’est à déplorer.

 

Varier les plaisirs en courant pieds nus, en mini ou avec ce modèle me permet une musculation naturelle plus homogène. Le jour de ma prochaine compétition, le 7 avril sur St-Fons, j’aurai le choix entre le minimalisme ou la bonne chaussure à amorti. En attendant, mon corps et mes chaussures seront prêtes. Je n’aurai pas à redouter un changement de dernière minute, puisque toutes les formules auront été testées comme il se doit.

 

Je referai un topo très prochainement, une fois la centaine de kilomètres effectuée avec les FAAS 550. Nous verrons si ce modèle change de cap.

 

 

 

 

Posted in MATERIEL, SPORT