Category: MATERIEL

November 2nd, 2016 by desukaa

Voilà le temps du bilan de ces six jours de France.

fb_img_1478022590771_resized_20161102_093617775

Quel plaisir de revoir la famille des ultra-marathoniens. Elle est petite mais elle a un gros coeur.

 

Durant les semaines qui ont précédé le 6 jours, ma préparation n’avait pas été au niveau souhaité. Je n’avais pas cumulé autant de km que voulu. C’est donc avec une prépa en demi-teinte que je me suis présenté sur cette épreuve que je sais exigente.

 

J’avais prévu trois paires de chaussures en différentes pointures afin d’adapter les paires aux gonflements et bobos des pieds :

-Skechers Forza en 44,

-Skechers Forza en 44.5,

img_20161101_164506_resized_20161102_013827642

-Skechers Gorun Ride en 44.

 

Les Forza m’avaient été gracieusement fournies par mon partenaire Skechers France (Merci Lucy !).

 

J’avais prévu de la nourriture végétalienne, pour deux jours. Il est impossible de gérer plus de stocks lorsque l’on ne dispose pas d’une assistance.

Je disposais également d’un stock d’infusions Herbalist citron et hibiscus (Merci Caroline !!!). Parfaites chaudes ou froides, elles m’ont permis de casser un peu le train-train des produits trouvés sur le ravitaillement des 6 jours. J’avoue avoir eu plus d’attrait pour la version citron.

Enfin, j’avais pris des patchs et des flacons de spiruline liquide de Natura4Ever.

deux-sponsors

Arrivé sur le site de Privas 07, samedi dans l’après-midi. Après une installation de la tente (Merci Sébastien pour le prêt) en extérieur, je me ravise et installe mon couchage en intérieur. La météo ne s’annonce pas des plus clémente et j’ai peur de vivre dans une humidité importante durant 6 jours.

Couchage installé en intérieur, sur un cours de tennis adapté à la réception des coureurs. La préparation de repas est interdite à cet endroit, cela ne m’aide pas.

Matériel préparé, une première nuit, avec un bon gros dodo se déroule sans problème.

La journée du dimanche passe vite et l’on se retrouve tous à 14h00 pour le briefing de la course animé par Gérard Cain, le patron.

img_20161023_140424_resized_20161102_014729396

 

Fin du briefing et changement de tenue. On se métamorphose tous en sportif.

Vu le circuit, les cailloux et la poussière, je mets des guêtres basses pour éviter les entrées inoportunes dans les chaussures.

Les premiers jours, le temps n’est pas au top. Il fait humide et il pleut, parfois des averses impressionnantes.

img_20161025_104046_resized_20161102_013826606

 

Afin de préserver une partie du parcours, l’organisation réduit la longueur du circuit. Au lieu de courir sur 1025 m, nous avons droit à 665 m. Tourner comme un hamster dans sa roue prend tout son sens.

 

L’humidité générale entraîne des plis sur la peau des pieds… C’est souvent l’assurance d’une ou de plusieurs ampoules. Je sauve les meubles. Une ampoule interne qui commençait à arriver sèchera avec l’arrivée du beau temps. Ouf !!!

soins-pieds

 

Les guêtres jouent bien leur rôle mais, la fermeture appuie légèrement sur mes tendons. Je ne le sens pas jusqu’au moment où l’inflammation se montre. J’ai un gonfement au dessus-de la malléole extérieure droite.

Ce gonflement tend ma chaussette qui se met à jouer avec le releveur droit.

Je coupe la chaussette pour libérer le tendon et je modifie les guêtres. Je les remplace par du système D. Un buff à chaque cheville tenu aux chaussures par deux épingles à nourrice. Ce n’est peut-être pas génial mais c’est efficace. Aucune pression sur les tendons et les cailloux sont tenus en respect.

fb_img_1478026569795_resized_20161102_093619240

Le premier jour, je parcours 130 km. Cela me satisfait mais les deuxièmes et troisièmes jours, des douleurs musculaires aux jambes vont me bouffer une partie des 30 km gagnés. Du coup, après 48 h, je me trouve à 215 km et après 72 h, à un peu plus de 300. Je fais un usage important des patchs anti-douleurs. C’est vraiment un bon produit qui évite tout anti-inflammatoire.

Lors des sommeils, de violentes douleurs nerveuses viennent irradier les jambes et je me réveille souvent trempé. Le corps se régule et il le fait à fond. Du coup, on le sent bien passer…

Je ne suis pas le seul dans ce cas. François-Xavier m’indique qu’il était à la limite de pleurer tellement la douleur était intense.

Avancer coûte que coûte fait mal. Il faut un temps d’adaptation. C’est à ce moment là que le six jours commence.

Le quatrième jour, tout va se débloquer. Je dors plus facilement mais des sommeils courts (environ 3/4 h en deux fois). Les nuits sont fraiches et me vont davantage. Je me fais plaisir et je parcours 60 km la nuit. Je ne perds plus de kilomètres, ça fait du bien au moral lorsque la machine avance. Je mange, je bois, de tout…

fb_img_1477828231446_resized_20161102_094907061

Je dois préciser qu’à la fin du troisième jour j’ai pris l’option de passer d’un mode alimentaire végétalien à végétarien.

Mon stock était en rupture et l’offre proposée ne permettait pas de s’alimenter végétalien tout en gardant des performances satisfaisantes. Il me restait de la boisson Herbalist et de la spiruline liquide que je prenais régulièrement, mais il faut pas mal de solide pour avancer.

Il fallait faire un choix, casser pour cause d’apport alimentaire insuffisant ou modifier en restant végé mais tenir sur la distance.

J’ai fait le choix de ma survie en mode sportif. Cela peut déplaire et à dire vrai, je m’en moque.

Nobody’s perfect !

regis-6jour-froid

En milieu d’épreuve, il fait beau. Les journées sont ensoleillées mais les nuits sont très fraîches et l’aube glaciale.

La piste est ouverte dans sa globalité et nous parcourons maintenant 1025 m de distance à chaque tour. Le premier tour paraîtra d’ailleurs interminable 🙂

Quelques frottements sont apparus dans les chaussures, les Forza. Je pense que cela a été dû au drop. Une inclinaison de 8 mm amène plus de contraintes sur l’avant-pied. Les orteils avancent dans les chaussures et le coussinet en prend pour son grade.

Je décide de sortir l’arme ultime qui est une chaussure extraordinaire : la Gorun Ride de Skechers.

img_20161101_164705_resized_20161102_013745020

En pointure 44, pour être encore plus à l’aise, j’enlève la semelle première de propreté qui met en évidence une autre vraie semelle. Ainsi elle s’adapte pour plus de confort. Je vire ladite semelle et me retrouve avec une chaussure de 4mm de drop avec un chaussant très agréable et une toe-box plutôt accueillante.

Les premières foulées sont “tape-cul” mais je retrouve le plaisir de courir sans avoir les pieds en feu.

Je vais terminer l’épreuve avec les Ride, tellement c’était bon !

Cette chaussure, avec semelle en EVA est très souple. Contrairement aux autres marques, elle n’exerce aucune contrainte sur le pied. C’est un plaisir que j’avais déjà ressenti lors de mon challenge tapis de 214 km.

C’est une chaussure universelle. Petite ou grande distance, elle est toujours là et toujours agréable malgré l’arrivée de graviers dans l’habitacle. J’ai viré les buff qui me servaient de guêtres. Au bout d’un moment, le tissu n’était plus au top. J’ai d’ailleurs vu des modèles de guêtres très intéressants sur internet (marque Dirty Girl Gaiters) très adaptés. Il y avait, sur le 6 jours, certains coureurs avec ces modèles.

 

Ainsi, je termine les six jours de France en 20ème place avec une marque à 618 km et des pieds plutôt en bon état (deux petites ampoules que j’avais décidé de ne pas traiter, leur présence étant supportable).

Je suis satisfait, vu ma préparation mais je sais que j’ai fait quelques erreurs et qui ont rogné mon kilométrage.

L’année prochaine, je remets le couvert, erreurs en moins.

 

Cette épreuve, à laquelle j’ai participé pour la troisième fois, est toujours un moment unique où rien n’existe plus.

On est tous là, on se connait, on se rencontre (Karine, Xavier, etcv…), on se retrouve (Jean-Louis, Lapinou, L’Bagnard, etc…), on parle, on se motive, on se cherche, on vit…

C’est une épreuve hors norme. Un moment hors du temps. Un moment pour soi.

Merci à tous !

Merci pour vos soutiens !

Merci pour votre aide  (Skechers, Herbalist, Natura4ever),

Merci pour les messages !

 

Merci aussi à mon corps sans qui tout cela n’aurait pas été possible !

 

Comme je le dis, on peut aller très loin, toujours plus loin.

Les seules limites étant celles que l’on s’impose.

 

Alors ? Votre premier 6 jours ? C’est pour quand ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posted in ALIMENTATION, MATERIEL, SPORT Tagged with: , , , , , , ,

October 17th, 2016 by desukaa

J-6 avant les six jours de France, que je vais courir au profit de l’association Nobody’s Dog France.(facebook)

 

Je tenais à remercier mes partenaires :

 

Lucy, de SKECHERS France qui me fournit les chaussures. Des produits de qualité pour me pieds préférés. Merci encore pour ce second partenariat  !!!! (facebook)

Caroline, pour les infusions véritables Bio et sans sucre ajouté HERBALIST. Des boissons très agréables pour se désaltérer ou se réchauffer !!! (facebook)

Caroline Rives, distributrice des produits santé et bien-être NATURA4EVER : élixir à la spiruline et patchs antidouleurs. Pour le corps et l’esprit.

fb_img_1476697619746

UN GRAND MERCI DU FOND DU COEUR !!!

Posted in ALIMENTATION, MATERIEL, SPORT Tagged with: , , , , , , , ,

March 14th, 2016 by desukaa

CHALLENGE

Posted in MATERIEL, SPORT Tagged with: , , , , , , , , , , , , , , ,

March 3rd, 2016 by desukaa

Céramiq, spécialisée dans les textiles dédiés au sport se joint à l’aventure 214 km sur tapis au profit de l’association L214.

prestashop-logo-1433756760

Des textiles exceptionnels pour un moment d’exception.

 

D’autres partenaires à suivre…

Posted in MATERIEL, SPORT Tagged with: , , , , , , , ,

March 2nd, 2016 by desukaa

 

Pour faire suite à mon message d’hier, je vous annonce le nom du partenaire qui me fournit les chaussures pour le challenge 214 km au profit de l’association L214.

 

La marque, fondée par Robert et Michel Greenberg en 1992 à Manhattan Beach en Californie (Etats-Unis), est spécialisée dans la confection de chaussures.

Il s’agit de SKECHERS.

 

SKETCHERS

 

Dans le monde de la course à pied, elle est connue principalement à travers ses modèles Go Run et Go Run Ride qui proposent un drop de 4 mm.

Pourtant, elle met à disposition des chaussures pour le trail, la performance pure et la vie de tous les jours.

 

SKECHERS : de très bonnes chaussures qui méritent une meilleure place dans le monde de la course à pied. Mon modèle actuel, la Go Run Ride 4 (que j’utilise depuis deux mois) est un excellent compromis entre le confort et les sensations.

 

A suivre, mon partenaire “vêtements techniques”.

@ plus !!!

 

 

Posted in MATERIEL, SPORT Tagged with: , , , , , , , , , ,

March 1st, 2016 by desukaa

 

A l’occasion de mon challenge au profit de l’association L214 (www.l214.com) qui se déroulera dans la salle de sport FREENESS (172 boulevard Voltaire, Paris 75011, deuxième étage – www.freeness.fr), je serai chaussé par une marque très connue née dans les années 90 aux Etats-Unis.

 

Mais, quelle est donc cette marque ?

 

Avez-vous une petite idée ?

 

Faites vos propositions !!! GO !!!

2avril2016

 

 

 

Et n’oubliez pas de visiter ma page alvarum : www.alvarum.com/regismangeot2

 

 

 

Posted in MATERIEL, SPORT

December 29th, 2015 by desukaa

Ce matin, chose peu habituelle, j’avais décidé d’emprunter les transports parisiens.

Au bout de quelques minutes, mon esprit s’est mis en action, bercé par les mouvements du bus, quasi-vide. Un des miracles des fins d’année.

Analysant tout un tas de choses, j’en  suis arrivé à comparer la vie à un transport en commun. Et c’est de cette réflexion qu’est né le principe RER.

Le principe RER n’est pas un système RATP ni SNCF. il s’agit là d’une pratique qui s’applique à quasiment toutes les choses de la vie.

Mais, c’est quoi ce truc, ce principe RER ?

La vie est comme un bus, un train ou un véhicule personnel. Chaque jour, pour arriver à un résultat, nous sommes amenés, après réflexion, à faire des choix et à les mettre en place, en action.

Une fois mises en action, ces réflexions initiales amènent des résultats qui sont les fruits d’un travail individuel (véhicule particulier), collectif (transport en commun), voire d’un mélange des deux formules précédentes.

Une Réflexion bien menée qui prévoit des actes, des plans d’action, suivie d’un Engagement sans faille (actions réalisées), sera forcément suivie d’une Réalisation de vos objectifs.

Le RER est donc la formule suivante : Réflexion Engagement Réalisation.

rer

Voilà le cocktail du succès.

Peu importe le domaine !

Qu’il soit privé, professionnel, etc… Tout est concerné par le RER.

Le RER, vous permettra d’emprunter ou de rester sur les rails du succès.

Rien de bien révolutionnaire mais il s’agit là d’une manière consciente d’arriver à un résultat.
La conscience, ce “plus” qui fait que tout arrive plus facilement.

Le choix, la voie, le plaisir obtenu, tout est affaire de conscience !!

Alors bon voyage !!

Posted in ALIMENTATION, MATERIEL, PIEDS NUS, SPORT, Uncategorized

December 24th, 2015 by desukaa

Je vous souhaite un joyeux Noël, plein de joie et de bonheur.

coeur-piz-s

Posted in ALIMENTATION, MATERIEL, PIEDS NUS, SPORT

October 20th, 2013 by desukaa

Enfin, voici un petit mot sur les Brooks Pure Connect, une chaussure typée “minimaliste”.

Achetée 15 jours avant les 100 km de Millau, elle devaient, à priori, me servir pour ladite épreuve d’ultra.

Mais…

Au dernier moment, j’ai changé d’avis (une fois n’est pas coutume) et mon choix s’est porté sur mes vieilles Brooks Pure Flow 2.
La raison de ce choix ?
La toe-box plus large et une chaussure plus longue. Mais revenons sur la chaussure objet de mon petit compte-rendu.

BROOKS PURE CONNECT

CAM00077

Cette chaussure s’adresse, à mon avis, à un coureur sachant poser son pied à la façon “minimaliste”, c’est à dire en oubliant la pose par le talon.
Même si elle est censée favoriser une pose médio-pied, il vaut mieux à mon avis ne pas attendre la réaction de la chaussure, légère et donc plutôt passive qu’active.

A pointure égale, cette chaussure est beaucoup moins “spacieuse” qu’une Pure Flow, se voulant donc, à mon sens, plutôt typée compétition courte distance…

CAM00072

Malgré cet avis, je n’aurai aucun remord à traîner les Connect sur des sorties longues car mes Pure Flow sont parties au paradis des chaussures après plus de 1500 km de bons et loyaux services… sniff… Et que pour le moment y’en a pas monnaie pour acheter nouvelles chaussures 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour faire court et après un mois de test, voici ce que je pense :

Positif :

-Aspect général plutôt sympa (jolies couleurs, belle forme),
CAM00075

-Modèle solide et sérieux comme sait si bien le faire la marque Brooks,

-Confort bien présent même si ce modèle est plus proche du pied surtout au niveau de la toe-box et bien typé minimaliste,

-La semelle interne qui monte un peu sur l’intérieur du pied peut surprendre au départ, mais on l’oublie assez vite,

-Modèle léger parfaitement adapté aux courses rapides (204 g environ),

-drop d’environ 4 mm.

Négatif

-Quand la chaussée est humide, ça glisse…. Oui, la semelle manque cruellement d’accroche sur route glissante… Je me demande s’il existe une série spéciale “Seine-et-Marne”…

-Toe-box un peu étroite. Du coup, sur un ultra, cela peut occasionner un frottement plus important une fois le pied “gonflé” par l’effort,

-Le prix : environ 100 euros. Je sais bien que ce n’est pas excessif si l’on compare à d’autres marques mais je suis d’avis que l’on paye nos chaussures encore un prix trop élevé.. (les “Gorun” de Sketchers sont à 80 euros en France).

Bref, ce modèle est très fun, très joli et très solide.

CAM00116
J’aime, surtout sur route sèche 🙂

CAM00065

CAM00067

Posted in MATERIEL, SPORT

October 2nd, 2013 by desukaa

 

Malgré une année 2013 particulière, je peux dire que cette participation a été un moment important.

Depuis janvier, je n’ai pas eu l’occasion de participer à un ultra.

Septembre a donc été le premier rendez-vous digne de ce nom, et lorsque l’on parle de Millau et des ses 100 km, on pose vite les bases du challenge.

L’entraînement s’est bien déroulé même si j’aurais voulu cumuler davantage de kilomètres .

 

LE MATERIEL :

-Chaussures :

Depuis 15 jours, date de réception de mes nouvelles running Brooks Pure Connect 2M commandées sur RUNAO.FR, j’ai commencé à réfléchir sur la pertinence de cette chaussure pour affronter le monument de Millau (test de ladite chaussure bientôt).CAM00077

Même si le modèle Pure Connect est un excellent produit (minimaliste), la Pure Flow dispose d’un avantage important pour la participation à un ultra : une toe-box large (voir le test sur ce blog).

Quelques jours avant la course, le choix était fait : les chanceuses allaient être mes Brooks Pure Flow 2M, affichant quand même un peu plus de 1400 km.OLYMPUS DIGITAL CAMERA

-Chaussettes :

Mes pieds méritant le meilleur, j’ai donc choisi une paire de chaussettes de compression de la marque TECHNIFEET, modèle PHYSIOLOGEEK aux couleurs de Millau. Ce modèle est parfait car il ne me comprime pas les mollets à outrance mais permet tout de même un très bon maintien lors de l’effort.technifeet-millau

-Maillot :

Aux couleurs de Runao, bien sûr. Le dernier modèle en noir, plus léger que le blanc que je porte sur le test des chaussettes citées supra.

-Produits utilisés sur la course :

Aucun gel, cela n’ayant aucun avantage à part celui de vous retourner l’estomac et de vous dégoûter de tout ce qui peut être sucré. Autre inconvénient, les gels vident votre porte-monnaie, car ces produits ne sont pas donnés.

-Boisson de course et alimentation sur la course :

Deux bidons de 600 ml d’un mélange : jus de fruits rouges, vitamine c, eau. Rien de méchant et qui porterait préjudice à mon estomac 🙂 Sur les stands, un peu de glucose, de l’eau gazeuse ou du jus de fruits.

Au niveau alimentation : j’ai embarqué une belle poignée de petits loukoums à la rose car j’adore ça. C’est bourré de sucre et ça peut remonter le moral d’un coup. Il faut savoir se faire plaisir autrement qu’en courant. Sur l’épreuve et pris sur les stands, des raisins secs et de la banane ainsi qu’un bout de chocolat noir.

-Accompagnateur vélo :

L’homme ou la femme invisible sur son vélo invisible (emprunté à Wonder Woman qui le gardait dans son avion invisible depuis quelques temps).

En fait, je n’ai pas eu le temps et les moyens de tout organiser afin que mon accompagnateur vélo soit aux petits oignons. Du coup, j’ai décidé de faire sans. Autant avoir un challenge digne de ce nom. Je présente d’ailleurs mes excuses à celles et ceux qui étaient intéressés par le job… La prochaine fois.

 

L’EPREUVE :

 Je décide de zapper, comme d’habitude, les deux premiers ravitaillements car il y a toujours trop de monde. Je ne m’arrêterai pas non plus au dernier ravitaillement qui ne sert plus à rien. C’est à ce moment qu’il ne faut pas relâcher l’effort.

Malgré quelques douleurs dans les jambes arrivées vers le 30ème kilomètre, j’étais plutôt pas mal si je compare aux années précédentes.

Du coup, malgré 17 arrêts aux ravitaillements, je fais mieux que mon dernier chrono réalisé avec accompagnateur. J’améliore ainsi mon temps de 6 minutes et franchis la ligne d’arrivée en 09h45’11” (temps officiel). D’après le site des 100 km, je termine à la 65ème position au scratch sur plus de 1300 coureurs classés à l’arrivée.

PHOTOREG

Bilan plus que positif ! La machine humaine est au top malgré, comme je l’ai dit plus haut, des entraînements un peu allégés par mes obligations professionnelles.

 

Je tiens à remercier :

Runao. Vivement les manchons et le coupe-vent :),

Technifeet pour les superbes et très techniques chaussettes de compression qui ont parfaitement joué le jeu lors de cette épreuve. Comme lors du test précédent, elles n’ont pas bougé d’un poil avec une compression qui ne m’a apporté aucune douleur à l’effort. J’en ai également porté en phase de récupération. Vraiment un excellent produit.

Mon corps, qui a fait tout le boulot ainsi que mon cerveau qui n’a pas failli.

Ceux qui m’ont soutenu lors de l’effort.

 

A bientôt pour d’autres aventures et n’oubliez pas une chose importante :

une alimentation végétalienne suffit pour faire du sport, peu importe votre niveau.

Alors, voyez la vie en mode Végé !!

vege

 

Posted in ALIMENTATION, MATERIEL, SPORT