Category: ALIMENTATION

October 20th, 2017 by desukaa

Un ultra-marathonien végan va courir 24 heures d’affilée pour la cause animale.

Suivez la course sur le média antispéciste l’Animal est une Personne, partenaire de l’événement.

« Repoussant les limites de l’aptitude sportive, Régis Mangeot, 48 ans, entreprend ce week-end une course à pied de 24 heures à Albi, près de Toulouse, où il portera un maillot affichant son soutien à PETA. Le but de l’épreuve est de parcourir le plus possible de kilomètres sur un circuit d’environ 1000 mètres pendant 24 heures, pendentif pour le coureur gère son alimentation et son repos – mais ne dort pas. Déterminé et poussé par la motivation à défendre les droits des animaux, l’ultra-marathonien fait partie de l’optique de passer la barre des 200 kilomètres.

Ce n’est pas le premier défi d’ultra-endurance que l’athlète se lance: c’est le mois dernier qu’il courtait les 750 kilomètres qui relient Paris à Toulouse pour défendre la cause animale. Cette nouvelle course lui permettra de promouvoir son mode de vie et de souligner le travail de PETA pour la cause animale.

Régis Mangeot s’est également associé à PETA pour une toute nouvelle campagne de rapellant que «Les végans doivent tenir la distance»:

«C’est un réel plaisir que de mettre un pied devant l’autre pour PETA, afin de mettre l’accent sur leur lutte pour les droits de tous les animaux» déclarent l’athlète. «Je veux montrer aux gens que le mode de vie permet de vivre parfaitement, voire mieux, et même de pratiquer le sport à forte dose. Les choix que nous faisons ne sont pas anodins et celui de manger végan un des résultats positifs sur notre organisme, sans compter sur la vie des milliards d’êtres innocents massacrés chaque année ».

Végan depuis près de 7 ans, le coureur ne s’est jamais senti en meilleure forme: «Depuis que je suis devenu végan j’enchaîne les cours d’ultra-endurance et je récupère bien plus rapidement qu’auparavant», dit-il . «Je recommande vivement le” Guide du végan en herbe “gratuit de PETA aux personnes inspirées par mon parcours, qui contient des astuces et des informations utiles sur ce mode de vie.

Se passer de viande, de produits laitiers et d’œufs est lié à une acidité moins importante dans les corps qui peut endommager les articulations et entraîner une période de récupération plus longue. Un régime végan peut aussi prévenir contre le diabète, les maladies cardio-vasculaires et certains types de cancer.

Régis Mangeot fait partie du nombre croissant d’athlètes qui se passe de produits issus d’animaux, dont le champion olympique Carl Lewis, le coureur d’ultra-endurance Rich Roll, les sœurs et joueuses de tennis Serena et Venus Williams, le boxer Timothy Bradley, Patrik Baboumian, qui a remporté le titre d’homme le plus fort d’Allemagne en 2011, Barny Du Plessis, a voté M. Univers en 2014, et bien d’autres.

La course se déroulera de 10 heures le samedi 21 octobre à 10 heures le dimanche 22 octobre.

Vous vous sentez inspiré-es? »

Article

 

Posted in ALIMENTATION, SPORT Tagged with: , , ,

April 24th, 2017 by desukaa

En vidéo, les compléments que j’absorbe chaque jour.

Bon visionnage !

 

Posted in ALIMENTATION, SPORT

January 11th, 2017 by desukaa

L’alimentation végétarienne ou végétalienne, est-elle compatible avec la vie de votre animal de compagnie, votre compagnon, chien ou chat ?

 

Posted in ALIMENTATION Tagged with: , , , , ,

December 25th, 2016 by desukaa

 

Posted in ALIMENTATION Tagged with: , , , ,

December 23rd, 2016 by desukaa

Quel meilleur moment que celui des fêtes pour se poser les bonnes questions ?

Noël, moment de joie, de partage, de célébration de la vie, de renouveau…

Peut-on célébrer cette fête en mettant sur sa table des morceaux de souffrance ?

Posted in ALIMENTATION Tagged with: , , , ,

December 12th, 2016 by desukaa

Posted in ALIMENTATION, SPORT Tagged with: , , , ,

November 2nd, 2016 by desukaa

Voilà le temps du bilan de ces six jours de France.

fb_img_1478022590771_resized_20161102_093617775

Quel plaisir de revoir la famille des ultra-marathoniens. Elle est petite mais elle a un gros coeur.

 

Durant les semaines qui ont précédé le 6 jours, ma préparation n’avait pas été au niveau souhaité. Je n’avais pas cumulé autant de km que voulu. C’est donc avec une prépa en demi-teinte que je me suis présenté sur cette épreuve que je sais exigente.

 

J’avais prévu trois paires de chaussures en différentes pointures afin d’adapter les paires aux gonflements et bobos des pieds :

-Skechers Forza en 44,

-Skechers Forza en 44.5,

img_20161101_164506_resized_20161102_013827642

-Skechers Gorun Ride en 44.

 

Les Forza m’avaient été gracieusement fournies par mon partenaire Skechers France (Merci Lucy !).

 

J’avais prévu de la nourriture végétalienne, pour deux jours. Il est impossible de gérer plus de stocks lorsque l’on ne dispose pas d’une assistance.

Je disposais également d’un stock d’infusions Herbalist citron et hibiscus (Merci Caroline !!!). Parfaites chaudes ou froides, elles m’ont permis de casser un peu le train-train des produits trouvés sur le ravitaillement des 6 jours. J’avoue avoir eu plus d’attrait pour la version citron.

Enfin, j’avais pris des patchs et des flacons de spiruline liquide de Natura4Ever.

deux-sponsors

Arrivé sur le site de Privas 07, samedi dans l’après-midi. Après une installation de la tente (Merci Sébastien pour le prêt) en extérieur, je me ravise et installe mon couchage en intérieur. La météo ne s’annonce pas des plus clémente et j’ai peur de vivre dans une humidité importante durant 6 jours.

Couchage installé en intérieur, sur un cours de tennis adapté à la réception des coureurs. La préparation de repas est interdite à cet endroit, cela ne m’aide pas.

Matériel préparé, une première nuit, avec un bon gros dodo se déroule sans problème.

La journée du dimanche passe vite et l’on se retrouve tous à 14h00 pour le briefing de la course animé par Gérard Cain, le patron.

img_20161023_140424_resized_20161102_014729396

 

Fin du briefing et changement de tenue. On se métamorphose tous en sportif.

Vu le circuit, les cailloux et la poussière, je mets des guêtres basses pour éviter les entrées inoportunes dans les chaussures.

Les premiers jours, le temps n’est pas au top. Il fait humide et il pleut, parfois des averses impressionnantes.

img_20161025_104046_resized_20161102_013826606

 

Afin de préserver une partie du parcours, l’organisation réduit la longueur du circuit. Au lieu de courir sur 1025 m, nous avons droit à 665 m. Tourner comme un hamster dans sa roue prend tout son sens.

 

L’humidité générale entraîne des plis sur la peau des pieds… C’est souvent l’assurance d’une ou de plusieurs ampoules. Je sauve les meubles. Une ampoule interne qui commençait à arriver sèchera avec l’arrivée du beau temps. Ouf !!!

soins-pieds

 

Les guêtres jouent bien leur rôle mais, la fermeture appuie légèrement sur mes tendons. Je ne le sens pas jusqu’au moment où l’inflammation se montre. J’ai un gonfement au dessus-de la malléole extérieure droite.

Ce gonflement tend ma chaussette qui se met à jouer avec le releveur droit.

Je coupe la chaussette pour libérer le tendon et je modifie les guêtres. Je les remplace par du système D. Un buff à chaque cheville tenu aux chaussures par deux épingles à nourrice. Ce n’est peut-être pas génial mais c’est efficace. Aucune pression sur les tendons et les cailloux sont tenus en respect.

fb_img_1478026569795_resized_20161102_093619240

Le premier jour, je parcours 130 km. Cela me satisfait mais les deuxièmes et troisièmes jours, des douleurs musculaires aux jambes vont me bouffer une partie des 30 km gagnés. Du coup, après 48 h, je me trouve à 215 km et après 72 h, à un peu plus de 300. Je fais un usage important des patchs anti-douleurs. C’est vraiment un bon produit qui évite tout anti-inflammatoire.

Lors des sommeils, de violentes douleurs nerveuses viennent irradier les jambes et je me réveille souvent trempé. Le corps se régule et il le fait à fond. Du coup, on le sent bien passer…

Je ne suis pas le seul dans ce cas. François-Xavier m’indique qu’il était à la limite de pleurer tellement la douleur était intense.

Avancer coûte que coûte fait mal. Il faut un temps d’adaptation. C’est à ce moment là que le six jours commence.

Le quatrième jour, tout va se débloquer. Je dors plus facilement mais des sommeils courts (environ 3/4 h en deux fois). Les nuits sont fraiches et me vont davantage. Je me fais plaisir et je parcours 60 km la nuit. Je ne perds plus de kilomètres, ça fait du bien au moral lorsque la machine avance. Je mange, je bois, de tout…

fb_img_1477828231446_resized_20161102_094907061

Je dois préciser qu’à la fin du troisième jour j’ai pris l’option de passer d’un mode alimentaire végétalien à végétarien.

Mon stock était en rupture et l’offre proposée ne permettait pas de s’alimenter végétalien tout en gardant des performances satisfaisantes. Il me restait de la boisson Herbalist et de la spiruline liquide que je prenais régulièrement, mais il faut pas mal de solide pour avancer.

Il fallait faire un choix, casser pour cause d’apport alimentaire insuffisant ou modifier en restant végé mais tenir sur la distance.

J’ai fait le choix de ma survie en mode sportif. Cela peut déplaire et à dire vrai, je m’en moque.

Nobody’s perfect !

regis-6jour-froid

En milieu d’épreuve, il fait beau. Les journées sont ensoleillées mais les nuits sont très fraîches et l’aube glaciale.

La piste est ouverte dans sa globalité et nous parcourons maintenant 1025 m de distance à chaque tour. Le premier tour paraîtra d’ailleurs interminable 🙂

Quelques frottements sont apparus dans les chaussures, les Forza. Je pense que cela a été dû au drop. Une inclinaison de 8 mm amène plus de contraintes sur l’avant-pied. Les orteils avancent dans les chaussures et le coussinet en prend pour son grade.

Je décide de sortir l’arme ultime qui est une chaussure extraordinaire : la Gorun Ride de Skechers.

img_20161101_164705_resized_20161102_013745020

En pointure 44, pour être encore plus à l’aise, j’enlève la semelle première de propreté qui met en évidence une autre vraie semelle. Ainsi elle s’adapte pour plus de confort. Je vire ladite semelle et me retrouve avec une chaussure de 4mm de drop avec un chaussant très agréable et une toe-box plutôt accueillante.

Les premières foulées sont “tape-cul” mais je retrouve le plaisir de courir sans avoir les pieds en feu.

Je vais terminer l’épreuve avec les Ride, tellement c’était bon !

Cette chaussure, avec semelle en EVA est très souple. Contrairement aux autres marques, elle n’exerce aucune contrainte sur le pied. C’est un plaisir que j’avais déjà ressenti lors de mon challenge tapis de 214 km.

C’est une chaussure universelle. Petite ou grande distance, elle est toujours là et toujours agréable malgré l’arrivée de graviers dans l’habitacle. J’ai viré les buff qui me servaient de guêtres. Au bout d’un moment, le tissu n’était plus au top. J’ai d’ailleurs vu des modèles de guêtres très intéressants sur internet (marque Dirty Girl Gaiters) très adaptés. Il y avait, sur le 6 jours, certains coureurs avec ces modèles.

 

Ainsi, je termine les six jours de France en 20ème place avec une marque à 618 km et des pieds plutôt en bon état (deux petites ampoules que j’avais décidé de ne pas traiter, leur présence étant supportable).

Je suis satisfait, vu ma préparation mais je sais que j’ai fait quelques erreurs et qui ont rogné mon kilométrage.

L’année prochaine, je remets le couvert, erreurs en moins.

 

Cette épreuve, à laquelle j’ai participé pour la troisième fois, est toujours un moment unique où rien n’existe plus.

On est tous là, on se connait, on se rencontre (Karine, Xavier, etcv…), on se retrouve (Jean-Louis, Lapinou, L’Bagnard, etc…), on parle, on se motive, on se cherche, on vit…

C’est une épreuve hors norme. Un moment hors du temps. Un moment pour soi.

Merci à tous !

Merci pour vos soutiens !

Merci pour votre aide  (Skechers, Herbalist, Natura4ever),

Merci pour les messages !

 

Merci aussi à mon corps sans qui tout cela n’aurait pas été possible !

 

Comme je le dis, on peut aller très loin, toujours plus loin.

Les seules limites étant celles que l’on s’impose.

 

Alors ? Votre premier 6 jours ? C’est pour quand ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posted in ALIMENTATION, MATERIEL, SPORT Tagged with: , , , , , , ,

October 17th, 2016 by desukaa

J-6 avant les six jours de France, que je vais courir au profit de l’association Nobody’s Dog France.(facebook)

 

Je tenais à remercier mes partenaires :

 

Lucy, de SKECHERS France qui me fournit les chaussures. Des produits de qualité pour me pieds préférés. Merci encore pour ce second partenariat  !!!! (facebook)

Caroline, pour les infusions véritables Bio et sans sucre ajouté HERBALIST. Des boissons très agréables pour se désaltérer ou se réchauffer !!! (facebook)

Caroline Rives, distributrice des produits santé et bien-être NATURA4EVER : élixir à la spiruline et patchs antidouleurs. Pour le corps et l’esprit.

fb_img_1476697619746

UN GRAND MERCI DU FOND DU COEUR !!!

Posted in ALIMENTATION, MATERIEL, SPORT Tagged with: , , , , , , , ,

March 25th, 2016 by desukaa

J’ai reçu aujourd’hui la spiruline envoyée par mon partenaire, la Fédération des Spiruliniers de France.

Mais, que dis-je, non pas LA spiruline, mais LES spirulines provenant de plusieurs coins de France.

spiru-31

En effet, la spiruline est comme le vin, elle varie en fonction des endroits où elle est produite.

Ainsi, je vous en dirai plus sur leur goût prochainement.

 

Ahhhhh, la spiruline, une histoire de vie…

Posted in ALIMENTATION Tagged with: , , ,

March 22nd, 2016 by desukaa

Si vous suivez mes articles, mes publications, aussi bien sur ce blog que sur facebook, vous savez que j’ai un très gros intérêt pour la spiruline, sous toutes ses formes.

 

Aussi petite soit-elle, cette micro-algue en forme de spirale est un miracle. Bourrée de vitamines, de minéraux, de phycocyanine, elle est parfaitement adaptée à l’organisme humain ou animal. Considérée comme un aliment ou comme un complément, c’est une merveille que l’on devrait avoir tous les jours à portée de main.

C’est également un moyen de lutter contre la malnutrition dans les pays où la famine tue.

Sa culture, qui ne nécessite pas d’aussi grandes quantités d’eau que l’élevage du bétail, permet d’économiser les réserves d’eau potable.

Enfin, du point de vue sportif, elle est une accompagnatrice idéale, en période de préparation, d’effort et de récupération.

 

Pour faire simple, c’est le top du top, créé par la nature.

Alors, vous comprendrez que c’est avec joie que j’annonce ici le nom de mon nouveau partenaire sur le challenge 214 km pour L214 :

 

spiruliniers

 

La fédération des Spiruliniers de France m’accorde sa confiance en me fournissant plusieurs spirulines (que je vous présenterai bientôt) afin de réaliser mon challenge au top de ma forme et de récupérer de la meilleure façon qu’il soit.

Encore merci.

Si vous ne connaissez pas encore la spiruline ou si vous souhaitez en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter le site de la fédération des spiruliniers de France. Il est là pour ça.

A bientôt.

Posted in ALIMENTATION, SPORT Tagged with: , , , ,